La première motivation qui incite le voyageur à poser ses bagages chez l’habitant est économique. En seconde place, les touristes sont envoutés par l’authenticité et le rapport plus humain de ce type d’hébergement. Sans le savoir, ce geste ancestrale qu’est de prendre le couvert et quelques nuitées chez un particulier à aussi des vocations écologiques pour diverses raisons.

Lutte contre la surconsommation énergétique

En hôtel, le stockage de la nourriture nécessite une consommation d’énergie importante et régulière, notamment avec la congélation des denrées alimentaires. Les lumières sont constamment allumées pour sécuriser le client, l’eau de la salle de bain est souvent surutilisée par les clients pensant à rentabiliser leur séjour. La climatisation fonctionne été comme hivers, que les estivants soient présent ou non. En dormant chez l’habitant, une relation de respect s’établie, et les ressources énergétiques sont dépensées de façon réfléchies et organisées, l’objectif n’étant pas la rentabilité de manière industrielle.

Réduire le gaspillage de nourritures

Les cuisines des hôtels sont aussi sources de dépenses superflues, l’eau coule parfois trop longtemps pour laver quelques légumes, les restes sont jetés parfois en quantité astronomique. Le repas chez le locale est un moment de partage où la rentabilité est réduite à néant.

Partager plutôt que posséder

Lorsque qu’un hôtel vous vent un service, l’habitant peut vous l’offrir gracieusement, le simple geste de prêter un vélo à toute la famille, fournir de précieux renseignements sur les balades et visites à faire dans le coin : la famille d'accueil qui loue une chambre est créatrice de lien social.

Proposer une cohabitation de courte durée

Votre résidence principale vous permet de proposer une villégiature dans un lieu touristique, à proximité de la mer, des montagnes, de la campagne, d’un environnement insolite, ou dans une grande ville comme Paris, Lyon, Strasbourg, Grenoble, … Peu importe le potentiel touristique de votre région, vous pouvez franchir le pas et proposer des vacances responsables en louant une chambre le temps d’un weekend, d’une semaine, ou de quelques nuitées.

Proposer une chambre dans son habitation s’inscrit dans une consommation durable, et permet de prendre part au tourisme vert.

 

Article publié le mardi 9 avril 2013

Laisser un commentaire

Votre réponse