Le mouvement Greeters est né à travers l’association à but non lucratif Big Apple Greeter fondée à  New York en 1992 et créé par Lynn Brooks. En anglais to greet se traduit littéralement par accueillir, et greeter par hôte.  

Les Greeters proposent  une forme de tourisme participatif où un particulier peut faire visiter sa ville à titre bénévole.  L’objectif est de proposé aux touristes une immersion dans le quartier d’un habitant passionné et informé sur l’histoire et les secrets de sa ville. Pour devenir greeter il faut donc avoir le sens de l’accueil, la passion et la connaissance de son quartier, sa ville.

Ce mouvement collaboratif évolue rapidement en France,  l’habitant conte sa ville auprès des touristes en quête d’authenticité, c’est une source d’histoires et d’anecdotes que les visiteurs ne se lassent pas d’entendre, le charme et le partage de ce voyage en font une véritable alternative au tourisme classique.

Les activités proposées sont diverses et variées, le Greeter peut vous emmener en balade à vélo, partir à la découverte de l’art traditionnel, goûter aux spécialités culinaire de son pays, le tout dans une ambiance hospitalière.

Il est a noté que le Greeter ne peut pas tirer de bénéfice financier suite à la visite de son quartier, l’aspect convivialité et rencontre prime sur le lucratif.

Le réseau international des greeters (Global Greeters Network, ou GGN) est parfois financé par les institutions et caisses publiques, c’est le cas pour les Greeters de Paris. Cette association est représentée dans une quinzaine de pays, dont la France, avec un organisme dans les grandes villes comme Lyon, Marseille, Toulouse, Nantes, Paris, Mulhouse…

Avant de faire appel aux Greeters, il faut savoir que ce ne sont pas des guides touristiques, ils n’ont pas vocation à remplacer les professionnels du tourisme, les thématiques abordées lors du voyage ne sont pas forcément en cohérence avec ce que souhaite le visiteur non averti. Ce nouveau regard qu’offre le Greeter sur sa ville est personnel et intime, plus humain. Vous pouvez vous égarez hors des sentiers battus préfabriqués par le tourisme classique, c’est une petite aventure entre particuliers, à partager en famille et avec ses amis, toujours en petit groupe pour favoriser la proximité. La place est faite à la spontanéité et à l’imprévue, ce n’est pas une visite guidée et préfabriquée ! La communauté des Greeters vous offre des bons plans dans tous les domaines, gastronomie, patrimoine, culture, tradition, histoire, monuments…

L’économie collaborative se développe à grande vitesse, le phénomène Greeters n’est pas un cas unique, le cohébergement, le woofing, le couchsurfing, sont d’autres formes de tourismes responsables et alternatifs.

Article publié le mercredi 27 février 2013

Commentaires


clara
clara , le dimanche 19 mai 2013 à 21:14:17
voilà voilà,
rien de nouveau dans tout ça..., sauf que c'est plus humain. Mais, c'est super alors..., sauf qu'il y a comme un malaise: les visites guidées soi-disant "classiques" faites par les professionnels du tourisme ne seraient donc pas ou seraient moins humains ???!!
une professionnelle du tourisme, presque un robot donc ??!
non mais, je vous en prie, greetez qui vous voulez, quand vous voulez, mais sans forcément vous donner l'image de marque de l'authentique (hors des fameux sentiers battus), de l'humain (parce que bénévole et donc pas par appât du gain), du participatif (parce que réservé sur internet)

Pas de Calais Greeters
Pas de Calais Greeters , le jeudi 16 mai 2013 à 11:21:27
Retrouvez l'ensemble des destinations Greeters sur www.france-greeters.fr. La France est plutôt bien développée sur ce créneau, il y en a même à l'échelle des Départements comme c'est le cas pour le Pas-de-Calais, le Nord, la Seine et Marne, Seine Saint Denis.... A tester absolument lors d'une prochaine escapade, le concept est résolument sympa et authentique !

Claire des Greeters du Pas-de-Calais

Brussels Greeters
Brussels Greeters , le lundi 4 mars 2013 à 11:19:05
Pour moi, les Greeters sont complémentaires aux circuits touristiques classiques. Rien de tel que découvrir une ville à travers le contact chaleureux d'un habitant qui vous partagent l'ambiance de sa ville, ses coups de coeur et ses bons plans. Et par la suite faire une visite guidée de la ville pour connaitre le patrimoine, l'histoire en profondeur suivant une thématique et un circuit défini.
L'un ne remplace pas l'autre!

Au plaisir de pouvoir vous accueillir le temps d'une rencontre!

Emilie des Greeters de Bruxelles - Belgique

Laisser un commentaire

Votre réponse