Loger chez l’habitant durant un voyage est un bon plan anticrise permettant d’augmenter son pouvoir d’achat. Le cohébergement part d’un principe collaboratif, la location contre rémunération ou gratuitement d’une chambre, d’un canapé s’effectue de particulier à particulier. Le propriétaire ou locataire d’un logement peut tirer un profit financier de son logement et le voyageur dort chez l’habitant  pour pas cher.

Les solutions de cohébergement augmentent, accélérées par la crise, par le prix exorbitants des hôtels et par le manque de places disponibles dans  l’hôtellerie. Les sites Internet  permettent de mettre les particuliers en contact très facilement, il est aisé de publier une annonce pour proposer son canapé ou sa chambre à louer, il en est de même pour trouver une location chez l’habitant à moindre coût. Ce système D est un service donné occasionnellement, pour une courte durée. En outre, un particulier peur proposer un logement temporaire pour une nuit, quelques jours, le temps d’un weekend, si il le faut certains proposerons un lit pour le mois.

La pluralité et la diversité des habitations proposées sont nombreuses, suivant son profil une personne peut louer une longère en pleine campagne, une chambre dans son appartement, un studio indépendant dans sa maison, quelques pièces d’un château non utilisées habituellement idéales pour des vacances atypique. Cet hébergement collaboratif est légion dans les capitales et grandes villes, les prix varient entre 5 et 50 € celons les services proposés par le logement chez l’habitant (petit déjeuner inclus, transports en commun à proximités, prêt de vélos, piscine...) . Trouver une chambre chez l’habitant dans une maison de charme campagnarde à petit prix est devenu facile.

Le cohébergement fonctionne sur le même principe qu’un covoiturage, soit le partage, la rencontre, la convivialité, et l’obtention d’un revenu complémentaire, à la différence que pour le cohébergement on partage son habitat. Le rapport humain est présent, c’est un plaisir d’accueillir ses hôtes quelques soirées où des discutions enthousiastes prennent corps.  Les voyageurs plus tranquilles ou plus calmes préfèrent le repos d’une chambre indépendante, cette demande est aussi respectée par les cohébergeuses et cohébergeurs.

Le plaisirs de faire découvrir sa culture, sa région est intense. A la façon des greeters, il est appréciable de parler des traditions de son pays. Ce n’est pas tout, le propriétaire des lieux peut jouer le rôle de « guide touriste », il fournit de bons  tuyaux et conseils pour visiter les environs, faire des loisirs avec sa famille, c’est une véritable source de bons plans.

Cohebergement.com est une plateforme communautaire donnant la possibilité de publier son logement et le proposer à la location pour un court séjour. Sur le site vous trouverez un appartement pour une nuit, une chambre indépendante dans une maison en bord de mer, un hébergement pour les vacances ou pour le tourisme d’affaire, etc.  Les voyageurs peuvent découvrir le monde, vous pouvez proposer une chambre n’importe où sur notre petite planète. Le voyage collaboratif entre dans la ligné du tourisme durable, ce sont des vacances partagées où la solidarité prend le dessus sur la rentabilité.

Article publié le lundi 18 février 2013

Laisser un commentaire

Votre réponse