La chambre à louer est une opportunité financière pour les voyageurs et les propriétaires. Les voyageurs réalisent des économies sur le prix de la nuitée, les propriétaires gagnent un revenu complémentaire. En étant locataire, il est possible de sous louer une chambre avec l’accord écrit du propriétaire, dans le cas d’une chambre ou d’un canapé gratuit, aucun accord n’est neccessaire.

Le cohébergement est un service basé sur l’hospitalité collaborative, le logement devient un lieu de rencontre et de partage. Ce mode d’hébergement alternatif devient un incontournable grâce au développement d’Internet et de la mise en relation de particulier à  particulier. La chambre chez le particulier revue façon réseau social avec le cohébergement, trouve sa source dans la consommation collaborative. Le cohébergement ce fait dans le même esprit qu’un covoiturage, partage, convivialité, entre-aide.

Pour rendre service aux professionnels, étudiants, demandeurs d’emploi, ou toute autre personne,  le particulier peut proposer une chambre ou un canapé.  La durée du cohébergement est très courte, une nuit, un week-end, une semaine, voir un mois grand maximum.  Cette solution alternative permet de pallier au coût exorbitant des hôtels, et redonne une approche humaine au logement.

Les raisons d’utiliser le cohébergement sont multiples, cela peut être un entre deux locatif qui vous permettra de rechercher un appartement, une colocation longue durée. C’est aussi un bon plan pour dormir chez l’habitant lors des voyages professionnels ou privés. Ce n’est pas tout, trouver un canapé chez un particulier pour les festivités, sorties, vadrouilles, concerts et autre manifestations liées au loisir ou au tourisme authentique. C’est aussi une solution pour voyager librement pour pas cher, parfois gratuitement tout en séjournant chez l’habitant en sortant du sentier formaté du tourisme traditionnel et des vices hôteliers moroses ou la solitude pèse.  Les familles, les personnes seules, les couples, riches ou pauvres peuvent cohéberger ou être cohébergé, aucune discrimination dans ce mode de logement collaboratif.

Louer votre chambre à la nuit

Louer sa chambre pour une nuit

Article publié le dimanche 13 janvier 2013

Laisser un commentaire

Votre réponse