Les outils mis à disposition sur Internet permettent de trouver une location sans payer de frais d’agence. Ces services en ligne profitent des mauvaises prestations délivrées par certaines agences, notamment en pratiquant des honoraires prohibitifs,  parfois un mois de loyer, alors que seule la rédaction du bail devrait être facturée, soit de 50 à 150 €. Les frais d’agence n’est pas le seul paramètre contesté, la liste des documents demandés a un candidat à la location ne doit pas aller au-delà de ce que prévois la loi. Les agences abusent parfois en facturant des actes illégaux : frais d'état des lieux, de clôture de compte, de réservation, de renouvellement de bail, chèques de réservation du logement… Parfois les dépôts de garanties ne sont pas restitués en temps et en heure. La vente de listes d'annonces obselètes est une dérive courante, autant de choses qui font redouter les agences, et augmente le capital méfiance.

Les sites proposant une alternative concrète aux agences immobilière proposent de la location de particulier à particulier en supprimant les frais d’agence. Ces solutions Web ne sont pas pour autant gratuites, leur modèle économique est basé sur un forfait mensuel permettant l’accès à certaines options, le prélèvement d’un pourcentage sur une transaction entre le locataire et le propriétaire, … Malgré tout, certain site reste entièrement gratuit.

Pour justifier leur tarif élevé, les agences appuient sur le fait que la location est suivie, la solvabilité du locataire est contrôlé, les offres des propriétaires aussi. Avec une agence, la partie administrative est aussi gérée par ces dernières.

Les propriétaires souhaitant proposer une chambre à louer peuvent donc le faire en direct, sans passer par une agence, c’est aussi une économie pour eux, par contre le suivie de la location se fera par leur intermédiaire exclusivement, le nombre de litiges peux par conséquent augmenter. Le locataire qui s’informe convenablement sur le côté juridique avant de louer une chambre chez l’habitant pourra gagner un mois de loyer (frais d’agence).

La loi Duflot doit contribuer à remettre de l'ordre dans ce système.

Article publié le samedi 29 juin 2013

Laisser un commentaire

Votre réponse