Calculer le montant moyen du loyer pour une location chez l’habitant est un exercice simple et obligatoire pour proposer un prix attractif et adapté au marché de la location meublée.  Le propriétaire fixe le prix librement avant la signature du bail.

Plusieurs facteurs rentrent en jeu, le plus important est celui de  l’offre et de la demande. En proposant une chambre meublée sur Paris, le futur bailleur est sûr de trouver un étudiant ou un salarié qui s’intéressera à l’offre. En région parisienne, les prix sont plus élevés qu’en Province, malgré tout, si une chambre de particulier est située à proximité d’une université, les chances de louer à un bon prix augmentent. Le propriétaire doit comparer les locations similaires dans son secteur auprès d’une agence, ou via les offres visibles sur les sites Internet.

La surface de la chambre à louer est importante, un espace de vie étroit est moins recherché, le prix sera par conséquent revu à la baisse contrairement à une chambre dont la superficie permet  au locataire de s’épanouir en toute quiétude.

Une chambre indépendante, une cuisine indépendante, des WC et une salle de bain indépendante sont autant de critères qui détermineront le montant du loyer. Plus le locataire sera soumis aux pièces partagées, plus le tarif à pratiquer sera faible. Une entrée indépendante est aussi un luxe qui peut coûter cher au locataire, ce type de logement est très recherché car le confort est sensiblement le même qu’en appartement, mais avec un petit prix.

Encore un plus pour proposer une chambre meublée à tarif rémunérateur, le logement est-il  à proximité d’un arrêt de bus,  d’un magasin alimentaire, est-il proche du centre-ville. C’est autant d’atouts qui vont permettre au propriétaire de revoir le prix à la hausse en restant raisonnable.

La durée de la location est déterminante, pour une location courte durée de quelques nuits, le prix sera légèrement plus élevé que pour un loyer mensuel.

Les charges sont à calculer en plus du loyer et comprennent l’eau, l’électricité, le chauffage…

Un rappel crucial pour pouvoir proposer une location meublée chez soi. La chambre louée doit être meublée et décente : sa surface doit être de 9m² minimum, la hauteur sous plafond est au minimum de 2,20 mètres soit un volume de 20m3. Une des pièces partagées ou indépendantes doit disposer d’un point d’eau et d’un coin cuisine.

Le montant de la caution ne peut excéder un mois de loyer.

Une autre information, pour la location d’une chambre étudiante, le bail peut être signé pour 9 mois seulement.

Pour proposer du cohébergement,  un contrat saisonnier peut être signé entre les deux parties, mais il peut aussi être simplement oral.

Article publié le samedi 25 mai 2013

Pour aller plus loin sur ce sujet

Commentaires


jackens
jackens , le vendredi 10 janvier 2014 à 23:43:05
Étudiant en alternance, j'habite dans une chambre meublée chez le propriétaire. J'ai les clés du portail et de la maison mais pas les clés de ma chambre. C'est normale ou pas et pourtant je lui ai demandé. Il m'a répondu que c'est comme ça dans la maison. Il y a une fuite d'eau en bas mais pas au niveau de ma chambre et celle de l'autre locataire. Le propriétaire veut nos assurances afin de pourvoir payer les dégâts. Est il normale de sa part ? Le propriétaire ne me donne pas mes quittances de loyer lorsque je le paie chaque mois ??, Je lui ai réclamé d'octobre 2013 au Janvier 2014.Internet ne fonctionne pas et j'en ai besoin afin de travailler pour l’école et le travail. En plus, je suis rarement présente car je fais des déplacements. La douche et les toilettes sont à partager avec l'autre locataire.
Concernant les charges d'eau sont en supplément (le prix est de 4.50 € par m3 d'eau froide et de 6.50 € par m3 d'eau chaude.
Je souhaiterai que vous analyser mon cas et ensuite me dire les anomalies. A me dire la procédure à suivre.
Bien cordialement

Niki