Sous location d'une chambre dans son logement

Lorsque vous êtes locataire, vous disposez de votre logement comme bon vous semble. Si au cours de votre bail vous rencontrez une personne, que votre affinité avec celle-ci vous pousse à l’accueillir pour un temps indéterminé sous votre toit, vous êtes dans votre droit. Il n’est pas obligatoire d’avertir le propriétaire,  ce dernier n’a aucun droit de regard sur votre vie privé, même si vous êtes son locataire. Il en est de même lorsque que vous hébergez temporairement ou ponctuellement votre famille ou vos amis. Un contrat de location ne peut pas agir sur cette règle.

Définition de la sous-location

Une sous location est l’action selon laquelle un locataire obtient une rémunération en mettant à disposition le logement  sous contrat de location à une personne tiers. Logez une personne de façon totalement gratuite  n’est pas de la sous-location, comprenez que vous n’obtenez aucune contrepartie, les services dons matériels et natures compris.

Les avantages de la sous-location

La sous location d’une chambre durant votre absence, ou lorsque vous êtes présent vous permet de gagner de l’argent, c'est aussi un moyen de faire de nouvelles rencontres et partager des bons moments. Avant de vous lancer, il est bon de savoir que la sous location de votre logement est soumise à certaines règles, en tant que locataire, vous ne pouvez toucher un loyer provenant de la sous location de votre logement sans l’autorisation écrite de votre propriétaire. Sous louer sa chambre en tant que locataire permet de créer une vraie alternative à l'hôtel.

La sous location doit être meublé

Sous louer un appartement ou une maison vide est interdite, ceci afin d’éviter au propriétaire la surprise d’avoir un nouveau locataire.

Demandez une autorisation avant de sous louer

Pour obtenir l’autorisation de sous louer votre logement, il faut l’accord exprès et écrit du propriétaire. C’est au propriétaire de prendre la décision finale, l’accord doit être écrit.

Si vous sous louer votre logement sans cette accord, vous prenez le risque de voir votre propriétaire résilier le bail.

Votre statut par apport au sous-locataire

Lorsque que vous cohébergé une personne  en sous-louant votre logement, vous devenez Locataire Principal. Vous prenez le statut de bailleur à l’égard de votre convive ou sous locataire.

Un contrat pour une sous-location

Le locataire principale doit établir certaines modalités avec son sous-locataire : la durée du séjour, nombre de nuitées,  possibilité de résiliation, prix du loyer, date de paiement, devoirs et obligations entre les deux parties, … Ceci n’est qu’un exemple, à vous d’établir ce contrat pour éviter et vous protéger en cas de litige, sachant que le sous-locataire doit déjà obéir aux règles fixés par votre bail.

Sous louer pour une courte durée, de façon ponctuelle ou exceptionnelle

Avec la crise, le cohébergement avec sous-location devient monnaie courante, en effet, le gain d’argent devient un indispensable pour aider à payer un loyer tout en partageant son logement.  Il ne faut pas oublier que le cohébergement est vecteur de lien social, vous allez surement vivre des moments chaleureux et peut être créé de nouvelles amitiés. Sous louer sa chambre à un étudiant pour développer la solidarité. 

Etablir le prix du cohébergement

Le prix d’un cohébergement doit être moins cher qu’une nuitée à l’hôtel, le but premier n’étant pas le profit, mais l’entre aide mutuelle.

Sous louer une chambre

Article publié le vendredi 14 décembre 2012

Laisser un commentaire

Votre réponse